Crash d’un avion US à Djibouti

Le blog « Lignes de défense« , tenu par le journaliste Philippe Chapleau rapporte, le 20 Février, qu’un avion de l’armée américaine se serait crashé à Djibouti. Quatre militaires appartenant aux forces spéciales seraient mortes dans cet incident dont les causes sont encore à ce jour inconnues.

Cette information est issue du Département de la Défense américaine (DoD). Repris par le site « AirForce Times« , ces hommes auraient péris à bord d’un monomoteur U-28 (photo). Selon un officier appartenant à la division des opérations spéciales de l’armée (Special Operations Wing), le sergent Ryan Whitney, le crash de cet avion ne serait pas le resultat d’un tir ennemi, mais ceci ne sera déterminé qu’après une enquête approfondie.

Selon des sources sûres, dont certains employés Djiboutiens du Camp Lemonier, l’avion qui se serait écrasé ne serait pas un U-28 mais plutôt un hélicoptère.

Publicités

L’avenir appartient aux métis!

Les transports  publics sont, en tout cas pour moi, comme un extraordinaire microcosme dans lequel défile des personnages uniques dans leur genre, mais qui, pris dans leur ensemble, sont représentatifs d’une certaine manière de la société civile djiboutienne actuelle.

Un jour, je fus littéralement fasciné par un personnage qui m’a paru, sur le moment, hors du commun. Il était assis une rangée devant moi, dans un mini bus brinquebalant qui se dirigeait vers le centre-ville. Pendu à son téléphone cellulaire, il discutait bruyamment en langue amhari, ce qui n’a en soi rien d’exceptionnel. Lire la suite de « L’avenir appartient aux métis! »

Le train Dakar-Djibouti: le nouvel éléphant blanc?

Locomotive a l'arret dans la gare de Djibouti

Locomotive a l'arret dans la gare de Djibouti

D’après Reuters, une entreprise chinoise aurait signé un contrat de 1.4 milliards de dollars américains afin de construire un chemin de fer reliant Djibouti à Dakar. Ce colossal projet aurait pour objectif de développer le tronçon Djibouti-Addis.

Après avoir entendu tout et son contraire, nous sommes dans le droit de nous demander s’il ne s’agit pas d’un énième éléphant blanc. D’après un article paru dans SlateAfrique, la réhabilitation de la ligne Djibouti-Ethiopie serait un échec (consulter l’article ici), conséquence inéluctable d’une mauvaise gestion sur la durée. En tout cas, ce n’est pas un grand sujet de débat pour l’instant. Peut-être le sera-t-il à l’approche de l’éléction présidentielle prochaîne.

On n’est pas très chaud aussi du côté du Sénégal, où un responsable politique, Me Doudou Ndieye (candidat à la présidentielle) a qualifié de « chimérique » le projet de construction de ce chemin de fer (lire cet article et aussi celui-ci).

Pour connaître un peu plus l’histoire du CDE (Chemin de Fer Ethio-Djiboutien), visitez l’adresse suivante en cliquant ici.

Un peu d’humanité dans ce monde…

Cette vidéo est le témoignage d’une jeunesse pleine d’humanité, pleine d’enthousiasme et d’énergie à revendre. La preuve que des êtres humains vivent encore à Djibouti.

L’initiative de ces jeunes universitaires a permis de lever des fonds (75 595 FDJ) ils ont apportés un changement substantiel dans la vie de 83 personnes! Quand on compare cette action, le peu d’argent qu’il a fallu pour la concrétiser et les millions de dollars « d’aide » qui affluent sur Djibouti, on a envie de vomir de dégoût…

Entre les rapaces, les indifférents, les faux dévots et les épaves humaines, on avait failli se résigner à croire que tout sentiment humain avait quitté Djibouti. Mais tant qu’il y aura des jeunes assez naïfs et tendres (dans le bon sens du terme) pour oser croire qu’on peut faire bouger les choses, sincèrement, sans arrières-pensées et avec générosité et désintérêt, il y a de l’espoir… Tout simplement merci