[REVUE DE PRESSE] Un poète Djiboutien torturé


[REVUE DE PRESSE] Un poète Djiboutien torturé

Farah Moussa Bouh (alias Farah Hassan Bouh) a payé le prix lourd son engagement politique en faveur de l’USN. Sous une accusation quelconque, les policiers l’ont arrêté et, une fois en taule, le poète en herbe a été tabassé, selon « La Voix de Djibouti », qui a rapporté cette nouvelle.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s