Interview : « Le devoir de chaque djiboutien de la diaspora envers sa patrie est un appel sans détour », martèle Samatar Mohamed, ingénieur en réseau de transport énergique

Un article tres rafraichissant et motivant…

Djibouti, havre de paix !

De son nom d’état civil djiboutien, on l’appelle Samatar Mohamed Osman. C’est un jeune ambitieux et soucieux quant à l’avenir de son pays d’origine. Installé depuis 2006 en suède, Samatar, à la fleur de l’âge, est ingénieur en réseau de transport énergique dans un domaine, qui est bien convoité dès nos jours : l’énergie verte. Il se nourrit, d’ailleurs, d’un rêve : celui d’accroître l’indépendance énergétique dans les domaines des énergies vertes à Djibouti. Quand il commence à aborder ce sujet, il se lance sans se donner un instant de répit et sans vous laisser placer un mot dans la discussion. Passionné, à première vue, ce jeune ingénieur sait de quoi il parle et c’est un sujet qu’il lui tient à cœur. « Djibouti, havre de paix » s’est entretenu avec lui, pour nous en dire un peu plus, sur son projet qu’il l’anime tant que ça. 

Djib, havre de paix : Avant de rentrer…

Voir l’article original 1 345 mots de plus

Publicités