C’est une histoire de vieux qui reprennent du service. Des retraités qui retournent au turbin. Des machines rouillées qu’on décrasse. Inauguré en 1917, le chemin de fer franco-éthiopien reliait Addis Abeba à Djibouti. Une journée de train à travers montagnes et désert. En 2008, la rentabilité faisant défaut, les vieilles michelines sont assignées à résidence dans l’immense dépôt de Dire Dawa. Des centaines de cheminots se retrouvent sur le carreau, en « retraite anticipée ».

LIRE L’ARTICLE SUR LE SITE « Terminus Abyssinie »

Source : Immortel chemin de fer